fbpx

2 triathlons pour le prix d’un by Nico G

Cette année 2023, je veux me préparer simplement pour 2 triathlons.
Je n’ai pas envie d’en faire plus, l’objectif étant de faire 2 courses “pleines”; une belle
natation, un gros vélo et une course à pied à fond🙂.
La prépa commence en décembre 2022; avec un gros travail foncier sur home trainer et de
belles séances de course à pied.
Je veux gagner en puissance sur le vélo et augmenter ma vitesse en course à pied. C’est
une nouvelle fois Michel qui me conseillera et me guidera pour 2023.
Le choix des courses:

  1. pas de full, c’est à dire pas de distance XXL
  2. des courses “local”, histoire de réduire la logistique et ne pas partir 5 jours comme
    pour le frenchman.
  3. des parcours “plats”.
    J’ai trouvé mes courses, je ferai le M de Choisy au bac et le L de Tours en objectif principal.

Le M de Choisy au Bac

Le M de Choisy arrive vite, la prépa s’est très bien passée.
aucun bobo physique, le boulot a été fait, hâte d’en découdre.
Le jour de la course il fait beau et chaud, la natation est maintenue, un avis défavorable a
été mis 1 semaine avant la course, mais tout est rentré dans l’ordre semble t-il. Reste plus
qu’ à enfiler la combi; ca fait 1 an qu’elle n’a pas servi, et la base de St leu n’est pas encore
ouverte pour le club.
Prêt? PARTEZ!!!
Départ dans l’eau en tenant le ponton. La natation se fait sans souci, je me cale à mon
rythme, j’essaie de rester avec un groupe qui a la même allure, je me concentre sur le
rythme de mes bras et ma respiration, les 1500m passent vite, déjà la T1.
La transition se fait vite, je suis déjà sur mon vélo.


Le parcours vélo ne fait que 34km, les consignes de course sont simples, vélo à fond.
Je ne mets que 55 minutes à boucler le parcours, avec un 36.7km/h et 225w de moyenne, je
suis très content de moi. le parcours est roulant mais la traversée des villages alors que la
route n’est pas fermée à la circulation m’oblige à prendre des “risques” et de slalomer entre
les voitures… c’est LE point négatif de ce parcours, mais bon c’est la course. Je mange et
bois beaucoup, il fait chaud.🥵


La T2 arrive très vite.
Je mets pied à terre, très peu de vélos sont rentrés, je suis très content. Je me concentre
sur la dépose du vélo, mais je commets une erreur, j’enlève la jugulaire juste avant de
déposer le vélo. Je suis seul dans le parc à vélos, un arbitre m’attend à la sortie et me
donne un carton jaune (stop & go).
Me voilà partis sur la course à pied, les consignes sont simples, une FC au seuil, une grosse
allure et accélérer après les 7 km.

Je fais les 500 premiers mètres et me rend compte d’un truc, tout va bien🙂; aucune
douleur, de bonne sensations, ca promet une belle course.
je me mets à mon rythme et je déroule.
Je surveille ma FC, elle est stable, mais je ralentis un peu car la chaleur devient dure à
supporter, me voilà au 7ème KM.
J’accélère ou pas? je préfère temporiser, je vais accélérer à partir du 8ème.

article recommandée :  Sélectif coupe de France Triathlon par équipe CLM à Villeneuve d’Ascq


Je finis ce 10km en 42’35, très content de moi.
Je termine le M de Choisy au bac en 2h10; une belle 15ème place au scratch / 110 et une
3ème place dans ma catégorie.
Les objectifs ont été atteint, place à une mini récup avant Tours dans 3 semaines.

Le défi des rois

Tout s’enchaîne très vite, tout va bien physiquement, je suis prêt à relever le “défi des rois”
comme l’annonce le site du Tour’s man.
La course est le dimanche le 11 Juin, je serai sur place avec ma chérie dès le samedi midi,
histoire de récupérer le Airbnb et le package du compétiteur + dépose du vélo.
Ce samedi soir, nous dînerons avec des amis de ma chérie.
JOUR DE COURSE/
réveil à 5h pour prendre un petit déjeuner de champions.
J’arrive à 7h sur le site des parcs des expo de Tours, je prépare mes petites affaires, je suis
dans ma bulle…annonce micro “combinaison interdite!!”
aie, la natation n’est pas mon point fort, sans combi ca va piquer.
mais je ne me stress pas, je reste concentré, je sais que je reprendrai du temps sur le vélo
et la course.
direction le départ, un dernier bisou à ma chérie avant de partir, et j’entame les 700m qui
nous séparent de la mise à l’eau, c’est une longue transition que j’effectuerais pieds nus.
je trouve les copains, Jan & Loé, ainsi que Stéphane Lagache de Crépy.
la vague élite est dans l’eau, eux ont le droit à un départ dans l’eau, nous, nous partirons du
ponton en rolling start.
Le départ est donné, je saute et la course est lancée.
je me mets dans mon rythme, je me place du mieux que je peux et j’enchaine.
tout va bien, il y a de la place pour tout le monde, je suis déjà sur le retour. je sors de l’eau
en 35 minutes, sans être fatigué et j’entame la looongue transition.
aie aie les pieds , je me fais doubler par des paquets de gars mais c’est pas grave.
une T2 effectuée rapidement à partir du moment où je suis dans le hall des expo.
Je pars pour 90km sur un terrain relativement plat, et où normalement je dois garder un
certain nombre de Watt; à peine sur le vélo, je mange et je bois, histoire de récupérer un peu
d’énergie après la natation. Je suis en position sur les prolongateurs et c’est parti.
c’est là où la course change.
Je suis entre le 15eme et le 20eme km quand je me fais doubler.
1,2,3 gars me doublent les uns derrière les autres en position de CLM; je leur montre mon
agacement et un des gars me dit de me calmer et de me retourner…
il y a un peloton de 20 gars…ca roule en drafting et pas un arbitre en vue;
je me pose la question: je roule seul ou je me fais emmener par le peloton?
je me retourne une nouvelle fois, le peloton est étiré, je vais perdre un temps fou à récupérer
une place solo, tant pis, je roulerai en peloton…
les kilomètres défilent rapidement; rouler à 40 de moyenne ça aide. j’essaierai 2 fois de
sortir du peloton, mais au bout de 5 minutes, les gars sont dans ma roue; je me range, je
mange et je bois et je reste à l’avant du peloton car je veux garder une certaine emprise sur
le groupe.
au km 70, un arbitre se pointe, à ce moment là, le groupe s’est coupé en 2, je suis dans le
1er et un peu en retrait, je suis en train de manger et de boire, je n’ai pas les mains sur le
guidon, l’arbitre arrive à ma hauteur, me regarde et avance de 8 m pour rejoindre le groupe
de tête; il va distribuer une dizaine de carton bleu…j’y crois pas, je suis passé au travers…
au km 75, le parcours du L rejoint celui du M, alors là ça devient un carnage, le peloton se
reforme, nous devons être près de 80 personnes et ca roule fort.
je commence à me préparer pour la course à pied, je suis frais, j’ai mangé et bu, ma fc est
ok, les jambes sont bonnes, pas d’excuses pour la course à pied.
les 90 km sont avalés en 2h20; 38.2 de moyenne mais pas de quoi être fier.
Je descends du vélo et je passe devant la tente des pénalités, elle est pleine; je ne m’arrête
pas🙂.
une T2 très rapide; c’est parti pour 21km.
Je mets un petit kilomètre pour trouver mon allure, il fait chaud, je ne veux pas me cramer à
partir sur un rythme trop élevé.
le thermomètre indique 30 degrés; arf il fait lourd; je m’hydrate et je m’arrose, je tiens l’allure
en conservant une FC stable; je faiblis entre le 8 et le 11eme km; 32 degrés, ca devient dur,
je vois de plus en plus de personnes avec des crampes ou en train de vomir; moi je vais
bien; je suis content.
Les jambes sont lourdes mais à part ça, je suis dans ma course, je remet un petit coup
d’accélérations sur les 3 derniers km, je veux rester aux alentours des 4’40/km.
La ligne d’arrivée est proche.
je finis en 1h39 les 21km; je suis très heureux.
mis à part le vélo qui a été décevant à cause du drafting, mais je pense que sur des
triathlons “plats”, il est de plus en plus difficile de ne pas avoir ce genre de regroupement. Le
Tour’s man est une très belle organisation, bien rodée.
je finis ce L en 4h44, 87ème scratch /885
16ème V1.
record “tronqué” pour moi, mais je n’y peux pas grand chose; il faudra juste que je prenne ce
temps de référence pour les prochains et faire en sorte que je puisse valider un sub 5 en
solo🙂.

article recommandée :  3 astres aux Triathlon des Moines !


Fin de saison pour moi en triathlon; année soft histoire de reprendre des forces pour l’année
prochaine et peut-être aller chercher des PR sur M et L en enchaînant 4 triathlons.
en attendant, ça sera une saison trail et les runs & bike.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *