fbpx

CR du Triathlon de Deauville

Compte rendu Duathlon Deauville
Nicolas lors du triathlon de Deauville, transformé en duathlon

Voici mon petit CR du triathlon de Deauville 2020.

Ca y est, on y est… Après un report et une décision de la préfecture favorable, le triathlon de Deauville 2020 aura bien lieu le 26 septembre 2020.
J’arrive la veille, dans un camping à 5km du départ. Bon c’est pas la joie quand je vois le temps, ça souffle fort et il pleut. Quand je pense qu’il faisait encore 25 degrés là semaine passé… Et que le vendredi j’ai à peine 10 degrés au thermomètre de la voiture…
Bref, une bonne nuit de sommeil et nous voilà samedi, jour de course.
Le départ du longue distance est à 14h, mais il y a un tri découverte le matin. Je me prépare tranquillement et une notification sur fb nous indique que la natation sur le  » découverte » à été annulé.

On se donne rdv avec Antonin dans le village expo, masque sur le nez, nous nous dirigeons tranquillement vers le parc à vélos. La décision d’annuler la natation à été prise un peu plus tôt, quand je vois la taille des vagues, je suis rassuré car la nage en mer est plus anxiogène pour moi que sur un plan d’eau ou dans une rivière.

Ce sera donc un duathlon :
5km de càp en prologue, 90km de vélo Avec les 1200 de D+ et le semi final.

Nous nous préparons tranquillement avec Antonin et allons vers l’échauffement et la zone de départ.
La zone de départ est délimitée en 3 zone: élite, confirmé et débutant.
Sans prétention nous allons nous placés dans le sas confirmé, et la, surprise, une grande partie des 1000 triathletes se placent dans le sas élite.
Nous partirons donc en fin de peloton.
Le départ est donné en Rolling start, 500m dans le sable avant de retrouver le parcours càp qui nous attend pour le semi.
Sans surprise, Antonin part devant, de mon côté je suis les consignes et respecte l’allure prévue, de toute façon je double énormément de monde sur ce prologue.
Une t1 rapide car il n’y a pas de combi à enlever.
Je récupère mon vélo et c’est parti pour un parcours vélo exigeant.
À peine parti, et voilà la fameuse côte St Laurent, 1km à 15% de moyenne, une densité énorme de concurent dans une rue étroite encerclé par une foule de spectateurs masqués.
J’ai l’impression de revivre la fin de l’alpe d’huez 😂.
Je déroule un très bon vélo, tout le travail effectué est en train de payer.
Je suis bien, tout du long, je reprends beaucoup de coureur et j’ai pas l’impression de taper dans mon capital force. 
Mais qu’est ce qu’il y a comme vent, heureusement qu’il ne pleut pas. 

Je perds Antonin de vue à la fin du 1er tour. 

Le second tour du parcours vélo débute et comme sur le 1er j’ai l’impression d’être facile, je bois, je mange, je double.
J’ai une patate d’enfer.😂

T2: j’enfile mes chaussures, j’avale un gel et go.

Le semi: je suis sur la bonne allure, le Cardio déconne un peu mais la ceinture m’a lâcher, c’est le capteur optique qui a pris le relais mais il n’est pas aussi fiable.
Pas trop grave, je ferais avec ce que j’ai.

4 tours de 5km.
Je suis en forme, l’allure se maintient, sur le 1er tour je croise Antonin qui est toujours derrière moi mais qui m’a pris en chasse. 
Je baisse le rythme sur le 3ème tour, je fatigue, je prends un gel mais certainement un peu trop tard. Tant pis.
Sur le 4eme et dernier tour: je croise Antonin au demi tour, la vache il court vite le bougre.
Il prend même le temps de me dire qu’il va rien lâcher, ça promet sur les 2,5 km restant.
J’accélère mais cela ne sert à rien, Antonin est déjà revenu et il me double…trop rapide pour moi. 😂😂

Je m’accroche sur les 1500 derniers mètres.

Je passe la ligne.

C’était une superbe course. Je me suis donné à fond et j’ai pris beaucoup de plaisir.
C’est la course la plus aboutis que j’ai jamais faite.

Debrief avec Anto, on mange et on boit dans une tente à l’abri du vent.
Place à la recup et à la préparation pour le duathlon de Noyon.

Merci à Michel pour l’entraînement.
Merci au fan club d’Antonin pour les encouragements et aux 2 triathletes de Crepy qui étaient sur la distance olympique du dimanche.

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *