fbpx

Faisons connaissance avec la guibole

Peux-tu te présenter à ceux qui ne te connaissent pas ?
Je m’appelle Franck Negre. J’ai 49 ans. Je travaille dans le transport de personnes à mobilité réduite en temps adapté (uniquement le matin) et avec un véhicule aménagé. Je suis marié et j’ai deux filles issues d’une précédente union (16 et 21 ans).

​Comment es tu venu au triathlon ? Je suis un ancien cycliste et j’ai rencontré d’anciens co-équipiers qui se sont mis au triathlon et le défi m’a plu. 

Pourquoi à l’Astre ? J’ai rencontré Christelle et Sandrine à la piscine de Pont Ste Maxence en 2015 qui m’ont parlé de l’Astre ainsi que Manu (triathlète et maitre nageur).

Quels sont tes objectifs 2019 et 2020 ?
Pour octobre 2019 : objectif ne pas être ridicule au championnat de France handisport à Montluçon
Pour 2020 : un ami (Martial) m’a lancé le défi NICE 2020

Qu’est-ce qui te motive dans la pratique de ce sport ?
Le dépassement de soi par le cumul des trois sports… 

Peux-tu nous parler un peu du matériel spécifique que tu utilises ?
Je nage sans jambe donc départ dans l’eau et avec une combinaison autorisée jusqu’à 28°. J’ai le droit à une pré transition sortie d’eau donc une chaise. Je passe en prothèse de vélo qui n’a pas de pied mais juste un tube avec cale. Mon vélo est un chrono standard. Je change de prothèse pour la course à pied, j’ai un pied spécifique pour courir. Suivant l’organisation des triathlons j’ai soit des béquilles soit des personnes qui m’aident. 

Quels sont les principaux frein à la pratique du Paratriathlon ?
Le manque d’aide financière pour le matériel adapté. Dans mon cas pour courir, il me faudrait une lame de course et il faut savoir que cela coûte 10 000€ non pris en charge. On va aider le sportif connu mais pas le débutant et encore moins le débutant quinqua !

As-tu des idées simple à ce sujet que nous pourrions mettre en place sur nos épreuves ? On ne parle pas assez de l’accès handisport pour le triathlon alors que les clubs organisateurs essaient de mettre tout en œuvre pour aider les participants handisport (plus d’espace pour les transitions, personnes à dispo pour les sorties d’eau …).  

Quelque chose à ajouter ? Merci à tous ceux que je rencontre le mardi et jeudi à St Leu de leur patience et de leur aide qui me font progresser.

Plus d’informations sur le paratriathlon et le handisport