fbpx

Portrait de Brice, la double casquette, sportif & partenaire

Salut Brice, ça fait quelque mois que tu es au club, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut Ben et bonjour à tous, j’ai donc 36 ans depuis peu, conseiller immobilier, en couple, pas encore d’enfants (mais un chien et un chat, ça compte ?).
Concernant mon passif sportif, un peu de tennis pendant l’enfance, de 6 ans jusqu’à la fin du lycée j’étais tourné vers la musique (le triptyque magique solfège instrument orchestre…). Mon père étant cycliste pur et dur (Bordeaux Paris, Paris Brest Paris, brevets 4-5-600km, la Marmotte…ça vous parle ?) forcément au bout d’un moment je m’y suis intéressé, de loin.

Mais c’est un autre événement qui va me faire basculer réellement : cardiaque congénital de naissance, condamné selon les médecins (ils n’avaient pas tout à fait tord, sur 5 bébés cardiaques en couveuse les uns à côté des autres, je suis le seul encore vivant), hyper surveillé pendant toute mon enfance, opéré à cœur ouvert en fin d’adolescence. Rééducation, les médecins me disent : il va falloir faire du sport orienté endurance pour re-muscler et entretenir ton organisme.

OK ! J’ai donc commencé à courir et rouler, un peu. Puis je suis tombé sur des magazines qui m’ont tout de suite fasciné : les premiers numéros de TriAttitude, de 2002, avec de magnifiques photos de Lanzarote, d’Hawaï, du beau matos… je les ai tous, et les premiers Tri Mag et TriTime… J’ai appris à nager en 2004 dans le but de faire mon premier triathlon, en 2005. Premier half en 2008 (Rapperswil en Suisse, top). Depuis, chaque année, c’est nuit blanche mi-Octobre !

Tu as une double casquette au club, sportif et partenaire. Pourquoi ?

Par évidence, par passion, par envie. Forcément, être partenaire d’un club c’est pas mal pour la « pub » mais honnêtement, je vois ça autrement. Un petit coup de main à un club de tri, ça me parle plus que de sponsoriser un club de pétanque ou de foot. On parle le même langage, on a les mêmes références.
Etre partenaire d’un club de tri et plus particulièrement l’Astre Creillois, c’est symboliquement énorme pour moi. Ironman de Nice première édition, en 2005, j’étais encore étudiant à Paris. Aller retour en TGV, auberge de jeunesse, la grande chance d’avoir pu être bénévole sur la moto ouvreuse du parcours vélo devant les pros hommes (Faure, Zamora, Reboul, Chabaud, De Boom…). Quel souvenir. Et cette année vous serez en nombre sur la promenade des Anglais, pour un hommage digne de ce nom, avec les belles trifonctions sur lesquelles parmi les sponsors je figure.
La boucle est bouclée, à fond derrière vous !

Au niveau sportif, quels sont tes objectifs ?

Comme vous l’avez compris, je n’ai aucune prédisposition ni aucun potentiel, c’est ajouté à ça une périostite persistante depuis bientôt 3 ans. Donc finir à nouveau un 70.3 me ferait plaisir (mon PB date de 2010, en 6h08…), sinon il faut que je retourne nager (j’ai largement prioriser le développement de mon activité pro depuis 2016) et j’aimerais passer sous les 3h en vélo (bah oui ça peut faire sourire). En terme de courses, j’ai pris des dossards pour le Chtriman version SwimBike et le half du ToursNMan. Peut-être Chantilly mais ça sera déjà compliqué de me dégager du temps pour un entraînement suffisant pour assurer les deux premiers…

Au niveau pro, qu’attends tu de notre partenariat ?

Une relation de confiance, vous avez pu vous en rendre compte, j’agis beaucoup par la passion, mon métier en fait parti (au grand désespoir de mes proches qui m’entendent parler de tri et d’immobillier 7/7…).

Confie- moi votre projet de vente, appelez-moi à tout moment pour un conseil, une estimation, un futur projet des voisins de vos cousins, enfin vous voyez, je suis là pour ça et pour vous. Certains m’ont déjà vu à l’oeuvre (Gaétan, Sandrine…), je vous chouchouterai en temps que « client » (en mettant à disposition mes outils : photos HD, visite virtuelle 360, garantie revente…) et vous mettrai avec plaisir en relation avec mon équipe et mes partenaires (courtier, diagnostiqueur, home-staging, travaux, réagencement…)

Comment as-tu connu l’Astre ?
Je ne sais plus, ça remonte à loin, forcément on connaît l’Astre comme on connaît Poissy Tri, le Stade Français, Team Argon 18 France, Issy Tri… 

Qu’est-ce qui a changé entre l’image que tu t’en faisait et la réalité ?

Euuuuuh, rien, c’est le récit qu’on m’en avait fait : Belle ambiance familiale sans perdre la performance de vue. Je ne peux pas être parmi vous aux entraînements (difficile de me libérer le midi, en fin de journée et le Samedi) mais si quelqu’un est dispo pour des sorties vélo en semaine en journée, entre Nogent et disons Breuil, ça sera avec plaisir !

Quelque chose à ajouter ?
Content d’avoir intégré le club. Sportivement je vais essayer sans pouvoir vous le promettre d’être à la hauteur des nos couleurs sur les courses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *