fbpx

Faisons connaissance avec Aymeric…

Peux-tu te présenter à ceux qui ne te connaissent pas ? 
Je m’appelle donc Aymeric, 29 ans, je travaille à la brigade fluviale à Paris. Pour qui ne l’aurait pas constaté sur Strava, je suis originaire de Nice ! Nageur à l’origine, je me suis mis au triathlon en 2014.

Comment as-tu découvert le triathlon ? comment as-tu connu l’Astre Creillois ? Tu avais participé au sélectif D3 avec Antoine et Alex sur une distance sprint, c’était l’occasion ou tu préfères vraiment le long ?J’ai donc commencé par la natation depuis tout jeune, et notamment beaucoup d’eau libre à l’époque. Mon club, la semeuse Natation, a toujours tenu un stand ravitaillement sur l’ironman Nice ( et même le 70.3 Monaco ! ). C’est sûrement ainsi que j’ai été piqué par le virus triathlon!
En arrivant dans l’Oise fin 2016, je ne connaissais aucun club du coin ( excepté Beauvais par ses élites à l’époque). Je me suis alors rapproché du club le plus proche de chez moi, l’Astre, et le contact avec Seb avait été très bon. Je n’ai donc pas hésité un instant.
Effectivement, j’avais participé à une D3. Même si le ratio natation me permet d’avoir des résultats corrects sur S et M, c’est vraiment le long que j’aime.

Tu avais planifié une grosse saison de full cette année, Alpsman, Ironlakes, comment as-tu géré avec cette crise sanitaire ?
Je suis quelqu’un d’assez optimiste! Alors j’ai continué à m’entraîner autant que possible en attendant que les courses arrivent/s’annulent. Je profitais de l’heure de sortie quotidienne pour courir. Énormément de home trainer aussi ( petite pensée à ceux qui me disait être fou de faire autant de HT, que ça ne servait à rien… et qui durant le confinement ont installé Zwift et font la même !)

Comment t’entraines-tu ? (Une semaine type par exemple), tu travailles avec des horaires décalés, toujours en vadrouille pour t’entrainer ? À chercher le d+ dans l’arrière pays niçois ou à nager dans la seine autour de l’île saint-louis ?
J’ai un cycle de travail particulier, alternant jour et nuit, semaine ou week-end. Je m’adapte donc au quotidien. J’essaye de nager 2 fois, courir 3 fois et rouler autant que possible 😛Si j’ai la possibilité de nager en Seine au travail, je le fais donc !J’adore rouler, c’est un avant tout par plaisir! Donc faire 6/7h de vélo dans l’arrière-pays niçois ne me pose aucun soucis. Par contre, faire des séries/intensités, ce n’est vraiment pas mon truc. 

Quels sont les 3 triathlons que tu recommandes ? 
Dur à dire, j’ai adoré l’ambiance générale du chtriman.
Embrun, c’est clairement LA course à mes yeux : l’ambiance, le plateau très relevé, le parcours…
Le half de Beauvais (qui fait aussi un S et M le samedi ). Organisation irréprochable, ambiance top, prix d’inscription imbattable, et c’est à côté ! Vous l’aurez compris, je suis plus course locale que gros logo rouge. (Mais Nice, ça reste mon chez moi, alors je le cite également pour la beauté du parcours).

Tu envisages quelles courses pour 2021 ? Un objectif ?
J’hésite encore. Frenchman pour battre mon record sur full distance. Ou l’Altriman car c’est vraiment ce genre de défi que j’aime!

As-tu quelque chose à ajouter ?
Osez! Il vaut mieux essayer au risque d’échouer, que de regretter de ne pas avoir tenté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *