fbpx

Triathlon Alpe D’Huez longue distance 2018

Nous voilà arrivé à l’echeance sportive de l’année pour de nouvelles vacances/course comme on dit dans la famille. Une semaine à la station Alpe d’Huez, pour participer au triathlon LD le Jeudi 02 Aout.
D’autres amis et familles du club sont là aussi. 4 participeront au format L et 2 au format M du Vendredi 03(et tous seront finishers),

Le dimanche, nous faisons un sortie club pour repérer la descente tortueuse à prendre le jour de la course avec notre paquetage pour rejoindre le barrage du Verney puis retour en remontant l’Alpe d’Huez. Les jambes ne sont pas trop mal mais le cardio monte trop dans les tours et je préfère lever le pied dans l’ascension et ne cherche qu’à baisser ou au moins stabiliser les puls. L’acclimatation cardiaque n’est pas si évidente.
Je refais une sortie solo à J-2 en direction du col de Sarenne, je descend quelques virages et monte ensuite jusqu’au lac de Besson . Ca va deja mieux coté cardio et les jambes sont bonnes (32 km pour 1000m de D+).
A J-1 , un footing est organisé par l’orga avec Mr Marcel ZAMORA pour faire une boucle du parcours course à pieds. J’y reflechis mais je préfère me faire un footing solo (quel sauvage ce banban) pour ne pas me mettre dans un faux rythme avec les autres participants. Les affaires se préparent tranquillement .

Quelques mots de la préparation : 6 mois, 1 stage de 4 jours dans les Alpes encore en solo ! Oui mais ce stage perso avait pour but de pédaler mais aussi de m’aerer la tête et l’esprit suite au décès de mon papa 1 mois ½ plus tôt.

Les chffres de la préparation :

  • Natation => 65 km
  • Vélo => 4000 km avec 19000 m D+ mais surtout 8000 en 4 jours
  • Cap => 600 km
  • Moyenne hebdo : 9 heures

A noter que 80-85 % des entrainements vélo & cap sont réaliser à allure aérobie !!!!

Détail de la course :

  • 2200 m de natation avec un parc T1 different du parc T2 qui lui est en haut de l’Alpe D’Huez
  • 120km de velo avec 3 cols (Alpe du Grand Serre , Ornon et l’ascension finale vers l’Alpe D’Huez) – 3200m de D+
  • 20km de course à pieds (en 3 tours) avec la aussi un peu de D+ et des passages rocailleux

Jour J:ah le voilà !!!!!!
La nuit precedent la course n’est pas très bonne, sommeil difficle et agité. Pourtant le stress n’etait pas vraiment present les jours precedents.
RDV avec 2 Astres pour se rendre au plan d’eau. La descente se fait avec d’autres athlètes. Quelques uns sont deja entrain de reparer une crevaison. Nous arrivons tranquillement en bas, la temperature de l’air est deja bonne. Pendant le marquage des bestiots, la température de l’eau circule => 18,5°C.
C’est vraiment top car c’est plus couramment 13-14, Déja un bon point, la barre frontale ne sera pas presente. L’installation des affaires se fait calmement , briefing rapide et direction l’eau. Juste le temps de se rendre vers la ligne de départ située à une 50ene de metre et la corne de brume retentie. Voila c’est partie pour une longue journée.
Malgré le départ en ligne droite, il y a un peu de bagarre avant de pouvoir poser sa nage. Une fille, je la reconnaît à son bonnet rose , a le malheur de sortir sa tête et de brasser au passage de la première bouée et BIM coup de coude de banban dans ta tronche. Je m’excuse en faisant des « bropbropbrop » dans l’eau mais elle ne doit pas les entendre. Note pour plus tard pour elle, il faut passer les bouées très vite et garder la tete dans l’eau, le triathlète est bourrain.
A la fin du 1er tour , il me semble reconnaître la combinaison de Remy. Je m’avance un peu et observe son profil. Oui c’est bien lui. Comme d’habitude je dirais car nous sortons souvent dans les mêmes temps natation. Sentant bien ma nage, je me dis, c’est la seule fois de la journée ou tu seras
devant lui donc accèlere. J’allonge ma glisse, m’applique et ne l’ai plus à portée d’oeil.

Sortie de la Natation, j’arrive le 1er des 4 Astres regroupés dans le parc , encouragé par les familles supporters du club descendues . Dans l’ordre sortiront Nicolas (Quelle progression) , Seb et Remy.
Nous aurons la chance de faire T1 quasi en meme temps , c’est top , et donc de se souhaiter de nouveau une bonne journée.

C’est parti pour le gros morceau de la journée. Remy me depasse comme prévu quelques centaines de metres apres le depart. Nicolas revient sur moi et nous ferons les 25km de faut plat descendant ensemble , l’un à coté de l’autre, ou devant l’autre à distance reglementaire. On enleve la plaque, on passe le 34 et premiere ascension de 15km. Nicolas part devant mais je garde ma ligne de conduite : GESTION , SOUPLESSE. Je pense deja à l’Alpe D’Huez et ca c’est très important . Je caresse les pedales et veille à laisser le cardio dans la plage travaillée et prevue à cet effet. Quelques coups en danseuse pour ne pas créer de crispations. Je perds des places mais la tendance s’inversera plus tard …Ravitos de dingue, y en a partout , de tout, vous dites EAU, un benevole arrive et rempli votre gourde. Pasteque , Coca , fruits, jambon , saucisson……..c’est enorme tout ce qu’il y à. Descente et direction la vallée (non pas moi!). La grosse chaleur est presente , le
compteur d’un concurent indique 44°C. Il faut mettre l’hydratation adequate en place et je force à boire un bidon entre chaque ravito et un gobelet de coca. Je ferais la course avec ça, sans ma boisson energetique qui ne me degoute pas mais ne me donne pas envie.
Longue vallée et direction la deuxieme ascencion, qui ressemble plus à une rampe. 3 à 5% de moyenne sur un dizaine de km et les 3 derniers à 7/8%. Vous verrez plus bas que le ranking commence à s’inverser. En haut du col D’Ornon , je retrouve Nicolas qui est en BAD. Il ne peut plus rien avaler. J’essaye de le remotiver avec quelques mots et lui donne une pomme de terre jambon. Je ne sait pas si c’est passé, en tout cas il ne me l’a pas rendu. J’aime bien ca pour couper le sucré.
Descente sinueuse du col, direction Bourg D’Oisans, concentré sur l’objectif. Le moral aura toujours été au top , pas de coup de mou, pas de fatigue dans la tête. Voila, nous y sommes. Le Grand , le Beau , le Celebre Alpe D’Huez. Virage à gauche et bim premiere rampe. Je surveille le cardio et monte non plus en souplesse mais avec ce qu’il reste maintenant comme force. Je suis bien et j’ai du mal à imaginer qu’il est alors 14h50 et que nous sommes parti depuis 9h30. J’ai rien vu passer. il fait 36°C encore à La Garde. Arrosage complet au ravito, gel coup de fouet au virage 11. Je fais comme les pros du Tour de France , je vide ce qu’il reste dans mon bidon energie pour gagner du poids et donc de la vitesse , note pour plus tard => c’est psychologique, on ne sent pas la difference . Ca devient dur et c’est bien normal, le cardio
baisse malgré la vitesse constante, signe que les forces s’ammenuisent. Les derniers virages arrivent et comme j’ai le moral, je pense à la partie course à pieds.

Arrivé à T2 , je croise ma famille qui hurle et joue de la trompette , ma gorge se remplie d’emotion. Je fais une T2 tranquille car nous sommes à 1800m d’altitude.

Mon objectif course à pieds et le suivant : 1 er tour = faire etat des forces en presence (il n’en reste pas beaucoup au vue du cardio) , 2 eme tour = serrer les dents , 3 eme tour = aller chercher l’emotion et la finishline.
Au 2 eme tour , toute la famille des supporters en compagnie de Remy qui a fini m’encourage, oups la gorge se remplie encore……….
A la fin de mon 3 eme tour , au moment ou le parcours va se separer en sens unique , j’ai la chance de croiser Nicolas qui est dans son debut de 3 eme tour , une tape dans la main , et derrière Seb , dans son 2 eme , tape dans la main. La finishline arrive, et dans ces moments là, tout remonte . Hors contexte sportif, les 6 premiers mois ont été très difficile pour ma famille et moi, je pense à toutes nos galères et à mon papa et prend sa chaine dans ma bouche , bref…………….
Voila, ou plutot LA voilà LA Finishline. Tapis bleu, musique, famille. J’entend le speaker dire que nous en sommes à la moitié du classement , cool c’etait l’objectif secondaire. La ligne est franchie, je pleure interieurement (oui le Banban sauvage a aussi du mal à sortir ses emotions) et n’arrete pas de dire « c’est un truc de malade » en secouant la tête.
Ok , c’est pas un Ironman mais je franchi les echelons un à un, avec la sagesse qui me caracterise. Vous voulez connaître le temps et classsement, et bien regardez en dessous :

  • Natation:44’16 , ranking 351
  • pointage 1er col : ranking 431 , comme dit au dessous, ça me double mais t’inquiete je gère
  • pointage valbonnais (Vallée) : ranking 457 , toujours en gestion
  • pointage pied de l’Alpe : ranking 452 , ah ca s’inverse
  • pointage fin de velo : ranking 393 , OLA la belle remontada de 59 places dans l’Alpe, la gestion je vous dis
  • arrivée : 09:20 , ranking 387 / 754 finishers et 960 partants

PS 1: Miracle , le lendemain je marche, pas de bobos ni de blocages.
PS 2 : OK je ne suis pas en tenue Astre , mais j’ai des problemes de cuir avec la toute petite peau de chamois dans la trifonction du club et j’ai trouvé celle ci neuve à -50% alors……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *