Mon compte-rendu du Champ’Man 2021

Triathlon Half (L) d’Epernay by Nicolas

La course a lieu le dimanche 4 juillet, j’arrive au camping municipal le samedi après-midi avec le camping-car des parents (et avec eux aussi, ils n’ont pas voulu me laisser les clés 😂).

On ne peut pas être plus proche du parc à vélos. Environ 200m sépare l’emplacement du camping car à l’entrée du parc à vélos. Je vais retirer mon dossard et j’attends Renaud et Gérald par la même occasion.
On discute un peu et tout le monde rentre chez soi.

Je prépare mes affaires pour le lendemain. Le stress monte un peu, le dernier tri c’était #ironjuw
Un bon repas et un gros dodo et on est déjà dimanche.

J’arrive au parc à vélo détendu, on discute avec les astres présents, tout le monde a l’air d’être prêt. Ça fait plaisir de remettre un dossard et d’avoir les copains autour de soi.

Direction la navette qui nous emmène au départ natation à 2km du parc, en plein centre ville d’Epernay.
Le départ des femmes est à 10h, celui des hommes à 10h15
Les arbitres nous donnent l’autorisation d’aller à l’eau, elle est fraîche mais relativement claire
Ultime moment de concentration, je reste concentré sur l’objectif: faire une belle course qui m’emmène en direction du full de Vichy.
La corne sonne, c’est parti.

Je pars tranquillement pour éviter la bagarre, ça se bouscule un peu mais la Marne est large par rapport au nombre de participants. Je prend ma cadence, tout se passe bien.
Je sens la montre qui vibre tous les 500m, c’est moi ou on va vite? Dans le sens du courant, ça aide énormément. 😀

Je lève la tête et je vois les kayaks et les bouées du finish, c’est le moment de sortir de l’eau avec l’aide des bénévoles.
250m de transitions, petites foulées pour reprendre un cardio « normal » et enlever la combi. Je vois que le vélo de Christophe et celui de David manquent à l’appel. Ils sont déjà en route.

C’est parti pour 86km avec un petit 1100m de d+ à travers les vignes.

Le temps est doux et il ne pleut pas.Je suis focus sur mon objectif, faire un beau vélo. La campagne est superbe mais pas le temps d’admirer le paysage, je ne suis pas là pour ça.
J’ai eu la bonne idée de reconnaître le parcours, et c’est un réel avantage. Je connais les difficultés, les portions où je peux me ravitailler, les rond points etc.

Le 1er tour est fini, je suis vraiment focus sur les consignes et sur mon ressentie, tous les voyants sont verts. Je continue mon effort, je commence à doubler du monde et ça, ça fait plaisir.
Dernière ligne droite, je finis ma barre et j’avale un gel pour préparer la CP, je pose le vélo à 3 places de Christophe, j’ai doublé David dans le 1er tour vélo, il y a peu de vélo dans le parc.

C’est maintenant que la course commence.

1er kilo et c’est le drame… j’ai des crampes au ventre. Impossible de maintenir l’allure prévue. Il va falloir gérer les 3 tours de 7km.
Je ne m’arrête pas. Je bois l’eau de ma flasque en espérant que les crampes cessent. Elles ne passeront pas.
David me double sur la fin du second tour, mais il reste à portée de vue. Je sers les dents pour le dernier tour.

La ligne d’arrivée….

Finisher en 4h57.
Un bon bilan de cette course:
Une belle natation dans le sens du courant.